« Convenience store » – 1957

1957 sera la première utilisation connue du terme «convenience store». Les premiers « Convenience store » ouvert par temps froid apparaissent à Washington (DC) et Denver (Colorado).

Un «convenience store» (convenience shop, ou corner store) un terme anglais pouvant être traduit approximativement comme étant un magasin de confort, de dépannage ou de commodité, voir supérette – est un petit commerce de détail qui stocke une gamme d’articles de tous les jours, tels que du café , des produits d’épicerie , des grignotines , des confiseries , des boissons gazeuses, des glaces, du tabac, des billets de loterie , des médicaments en vente libre, des articles d’hygiène, journaux et magazines …

 Dans plusieurs pays un magasin de dépannage peut faire partie d’une station essence, afin que les clients puissent acheter des marchandises de manière pratique tout en faisant le plein de leur véhicule. Ils peuvent être combinés avec d’autres services, tels que des magasins généraux et des prêteurs sur gages, un guichet pour l’achat de billets de train, un comptoir postal…

Il peut être situé le long d’une route très fréquentée, dans une zone urbaine, à proximité d’une gare ferroviaire ou ferroviaire ou d’un autre pôle de transport. Dans certains pays, les magasins de proximité ont de longues heures d’ouverture et certains restent ouverts 24h/24.

Entrée d'un dépanneur Couche-Tard à Montréal , Québec (© Beltz - utilisateur de fr.wikipedia.org)

En France

Le « convenience store » français se distingue notamment de son homologue américain par le fait qu’il ne propose pas de médicaments et par une surface de vente souvent plus réduite.

Dans la définition du site Wikipédia il est fait référence à une appellation péjorative, issue du langage familier (quoi que désuète) : « Arabe du coin ». Cela s’explique par le fait que de nombreux « convenience store », ouverts plus tard que les « épiceries », furent tenus par des personnes originaires de pays du Moyen-Orient / du Maghreb.

Contrairement à l’« épicerie », dont le nom remonte au Moyen Âge et vendait principalement des épices, un « convenience store » à la française se rapproche plus de la définition de la « droguerie » / « supérette », proposant une plus grande diversité de produits.

Wikipédia, dans une liste riche de plusieurs centaines de marques nationales / internationales, nous site les enseignes 8 à Huit et Carrefour City.

Logo boutique (© totalenergies.fr)

Il faut également prendre en compte des boutiques de stations services qui rentrent dans cette définition. Certaines proposant des produits locaux, des produits pour l’entretient de votre véhicule, des produits frais (plats surgelés…) , des produits sec (gâteaux…), des conserves …

Boutique total (© Total)

Pour une pause en station agréable, faire un peu de shopping est toujours bienvenu. […] Retrouvez de nombreux produits tendance pour tous les âges et tous les goûts.

TotalEnergies.fr

Visited 183 Times, 1 Visit today

CASCARET information

Vous pourriez aimer...