Federal-Aid Highway Act – USA – 1956

Le président Dwight Eisenhower signe le Federal-Aid Highway Act (promulguée le 29 Juin 1956), créant le système d’autoroutes interétatiques.

Le Federal-Aid Road Act de 1944 (populairement connu sous le nom de National Interstate and Defense Highways Act de 1956) a mandaté la construction d’un réseau routier inter-États. Plus d’une décennie plus tard, seule une fraction des routes avait été construite en raison des dépenses.

 En 1956, la combinaison d’une nation plus peuplée et mobile et la reconnaissance par le président Dwight Eisenhower pendant la Seconde Guerre mondiale de l’importance d’un réseau routier pour la mobilité et la défense, ont incité le Congrès à fournir le financement pour construire un réseau routier inter-États.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Eisenhower avait vu l’avantage allemand qui résultait de leur réseau d’autoroutes, il a également noté la mobilité accrue des Alliés, sur ces mêmes autoroutes, lorsqu’ils se sont frayé un chemin en Allemagne.

Lorsque le président Dwight D. Eisenhower pris ses fonctions, en janvier 1953, les États n’avaient achevé que 6 500 milles du nouveau réseau.

Après des tentatives infructueuses de législation et des querelles importantes entre les deux chambres, la Chambre et le Sénat ont convenu de financer la construction d’un « système national d’autoroutes inter-États et de défense » avec la création du Highway Trust Fund. Les revenus générés par les taxes sur les produits des usagers de l’autoroute, principalement l’essence, seraient crédités au fonds pour les projets d’autoroutes et de ponts. La législation a étendu les autoroutes à 41 000 miles et autorisé 25 milliards de dollars qui seraient déboursés entre 1957 et 1969 pour la construction. Le gouvernement fédéral paierait 90 % de la facture.

De nombreuses autoroutes à péage à accès limité qui avaient été construites avant l’ Interstate Highway Act ont été incorporées au système Interstate (par exemple, l’Ohio Turnpike transporte des portions de l’Interstate 76 (I-76), I-80 et I-90 ).

Le président Eisenhower a signé le projet de loi le 29 juin 1956. 

Les Interstate Highways des 48 États contigus. (© Wikipedia)

Les avantages

Certains des avantages à court terme de l’adoption de cette loi étaient qu’elle améliorerait les voies de transport à travers le pays, ce qui, avec un nombre croissant de voitures et de camions aux États-Unis, était nécessaire pour réduire le trafic.

Un autre avantage des nouvelles routes construites était qu’elles étaient la plupart du temps plus sûres à conduire que la route existante auparavant, et qu’elles se composaient généralement de quatre voies, offrant beaucoup d’espace de conduite.

Encore plus important à l’époque, les nouvelles autoroutes permettraient une évacuation plus rapide des villes américaines, en cas d’attaques nucléaires par l’Union soviétique sur les grandes villes américaines.

Les avantages à long terme de cette loi sont qu’elle a rendu le transport à travers le pays beaucoup plus facile et a contribué à créer le réseau routier que l’Amérique a aujourd’hui, avec plus de 46 000 milles d’autoroute inter-États.

Dans l’ensemble, ce fut une loi très réussie pour Eisenhower, car elle offrait de nombreux avantages à court et à long terme pour l’Amérique, et créait une augmentation du nombre d’emplois disponibles, qui étaient très demandés à l’époque. 

Aujourd'hui

Près de 50 000 miles (env. 66 000 km) d’autoroutes inter-États seront construits (prévu sur une période de 10 ans) ; environ un quart du trafic automobile actuel se fait sur ces routes.

Ces nouvelles voies de contournement ont modifié le paysage du ravitaillement en carburant. De nombreuses petites villes et les stations qui les desservent sont abandonnés.

Visited 139 Times, 1 Visit today

Auteur : CASCARET

Créateur du site.
Actuel technicien Tokheim et anciennement chez Lantzerath.

Vous aimerez surement