Hectronic

Smart solutions for parking and refueling / Solutions intelligentes pour le stationnement et le ravitaillement
Hectronic

Hectronic est principalement connu pour sont activité dans l’électroniques et tout particulièrement dans le monde des stations services privative (distribution et gestion de carburant pour les stations privatives).

Mais Hectronic c’est plus que ça.

Tout comme les sociétés ALX, Erla … (dont on consacrera surement un article), la société Hectronic est principalement connu pour sont activité au niveau des équipements électroniques et tout particulièrement dans le monde des stations services privative (distribution et gestion de carburant pour les stations privatives).

Mais Hectronic c’est plus que ça.

  • Directeur général Stefan Forster
  • Environ 250 employés

Siège social à Bonndorf / Allemagne

Principales filiales:

  • France / Paris (Metz, Paris, Lyon, Rennes)
  • Polen / Tschenstochau,
  • Pologne / Czestochowa
  • Suisse / Brugg
  • Inde / Bangalore, Delhi, Mumbai, Chennai.
  • USA

Découvrons cette société née d’une longue histoire débutée dans les années 30.

1922, Kienzle SA

L’histoire démarre en 1822 dans l’actuel Land de Bade-Wurtemberg, où Johannes Schlenker produit des pendules en bois et murales. À la suite d’un mariage en 1883, Jakob Kienzle (de), âgé d’une vingtaine d’années, rejoint la société. Il en deviendra le seul gérant à l’aube du xxe siècle.

Les débuts furent marqués par l’esprit et la pensée visionnaire d’un inventaire génial, ce principe subsiste à ce jour.
Le Dr. Herbert Kienzle posait ainsi la première pierre du succès actuel de l’entreprise avec la création des premiers taximètres pour voitures à cheval.

C’est en 1889 que l’entreprise se lance dans la fabrication de taximètres. La firme ne tarde pas à investir d’autres créneaux du transport routier : conception de chronotachygraphes à partir des années 1920, combinés à instruments pour l’industrie automobile (tachymètres, compte-tours…)1… L’usage de la montre, autrefois accessoire de luxe, se répand. Elle se miniaturise et se porte désormais au poignet.

Création de Kienzle SA, en 1922, par les frères Hellmut et Herbert Kienzle. Hellmut Kienzle gère désormais la fabrication de montres à Villingen et Herbert Kienzle dirige le secteur des taximètres et d’horodateurs de stationnement.

Après une crise profonde à la suite de la Grande Dépression en 1929, Kienzle Apparate connait un premier boom avec l’économie de guerre nazie et une deuxième ascension durable dans l’après-guerre pour devenir une grande entreprise industrielle allemande de haute technologie.

1929, le Dr Herbert Kienzle (1887-1954) démissionne de Kienzle Uhrenfabrik en raison d’un différend concernant la mise en œuvre de la fabrication sur ligne de production et fonde Kienzle Taxameter und Apparate AG à Villingen le 19 juin 1929. Fabrication d’appareils de mesure pour automobiles et enregistreurs graphiques. Avec son développeur en chef Paul Riegger, Dr. Herbert Kienzle est responsable de l’invention et du succès du tachygraphe.

L’entreprise devient Kienzle Apparate AG en 1938.

1944/1945, fin de la 2ème guerre mondial

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Kienzle Apparate produit également des «articles de guerre essentiels», tels que des pare-éclats pour les boîtes de vitesses des chars.

Peu avant la fin de la seconde guerre mondiale, la fabrication de dispositifs de commande pour le réglage de réacteurs, de moteurs diesel de sous-marins et de statoréacteurs est transférée de Villingen à Isny/Allgäu.

Au début de l’occupation française, toutes les machines sont démontées et transportées en France.

A Isny, dans l’Allgäu, on recommence à fabriquer des torsadeuses et des perceuses pour dentistes et pour des laboratoires dentaires. C’est la naissance de l’entreprise Kienzle Feinbau SA à Isny.

Dans les années 50 : Kienzle, la station-service et les horodateurs

L’utilisation de voitures à moteur s’établit de plus en plus dans l’Allemagne d’après-guerre.

Cet engouement pour les véhicules motorisés provoque des problématiques, non seulement sur et à côté des routes, mais également en termes de capacités pour les stations-service, plus particulièrement dans les centres urbains.

Kienzle, visionnaire, identifie le potentiel du marché. L’entreprise devient pionnier du secteur des stations-service.

La production de calculateurs de prix et de systèmes de calcul est lancée à Isny. Rapidement, le site d’Isny s’avère trop petit et la distance avec Villingen est jugée trop importante. A ce moment, le maire et le conseil municipal offrent deux terrains industriels afin d’attirer de nouvelles entreprises à Bonndorf. Ils sont aussitôt occupés par Kienzle et Dunker. C’est alors en 1955 que Kienzle transfère la production de Isny à Bonndorf tout en lançant la fabrication d’horodateurs de stationnement sous licence.

En seulement 3 ans, le nombre de personnel passe de 25 à 80 personnes.

Dans les années 60 : Naissance d’Hectronic

Depuis les années 60, Kienzle représente un pilier inébranlable de l’entreprise telle qu’elle existe aujourd’hui et Hectronic cherche à se développer de manière aussi robuste.

Hectronic AG voit le jour en 1964 à Brugg en Suisse.

Grâce au système sécurité anti-débordement et grâce à la commande de camions citernes, l’entreprise s’établit sur le marché. En équipant plus de 30000 citernes, Hectronic acquiert une position de leader en Suisse.

.

Les contacts économiques à travers le monde témoignent de l’orientation internationale de l’entreprise. En plus de la gamme de stationnement, l’expert propose une large gamme de produits pour les systèmes de carburant automatique.

Hectronic rachète VDO-Kienzle (1996)

Alors qu’Hectronic continue à se développer, Mannesmann-Kienzle et, peu de temps après, VDO-Kienzle se retrouvent en situation délicate.

La situation économique ne s’améliore pas et même l‘entreprise, pourtant forte de traditions, ne parvient guère à résister.

C’est Hectronic qui reprend l’activité Pétrole et Stationnement de VDO-Kienzle en Allemagne (Bonndorf) et délocalise la production sur le site actuel du siège à Bonndorf/Allemagne.

Hectronic quitte la suisse (1999)

Fin de la production à Brugg en Suisse (fondée en 1964) et transfert à Bonndorf. Seuls l’équipe commerciale et le service après-vente, une trentaine d’employés dévoués, sont maintenus en Suisse.

Groupe Hectronic et Hectronic France, en 2000

Lors de la reprise d’une partie du groupe par une petite entreprise étrangère, le groupe fraîchement restructuré doit faire face à un certain nombre de différends. Durant la reconsolidation de l’entreprise, de nouveaux produits sont développés. Grâce au changement de certains partenaires et par le biais de filiales indépendantes, Hectronic est prête à conquérir de nouveaux marchés.

La création de la filiale Hectronic à Czestochowa en Pologne a lieu le 15 février 2000 avec la participation de Messieurs Tomasz Gabrys, Darius Kostrzewa et Jacek Wojtasik en tant qu’actionnaires minoritaires.

Quelques mois plus tard l’année 2000 voit la création d’Hectronic France située à Saint Maur des Fossés (94) avec à sa tête Sylvain Duverger, également actionnaire minoritaire.

L’activité porte alors uniquement sur les automates de stations-service.
L’activité technique démarre aussi à cette époque en assurant le support de tous les clients installés en région parisienne.

HECFLEET 44 (2002)

Hectronic, HECFLEET 44 , 2002

Hectronic, HECFLEET 44

L’année 2002 sera marqué par la première autorisation pour un dispositif de libre service (DLS) à post-paiement différé donnée à la société Hectronic. Il s’agit de l’HECFLEET 44, une évolution du TA 2331.

Certificat d’examen de type (France) : HECTRONIC Hecfleet 44 (PDF)

Certificat d’examen de type du dispositif de libre service (DLS) HECFLEET 44, F-02-C-067, du 31 mai 2002

Reprise de l’endtreprise EDV SOS SARL

Les sociétés Hectronic et EDV-SOS vont unir leurs forces à l’avenir.

L’année 2009 sera marquée par la reprise d’EDV SOS SARL, spécialisée dans les systèmes de caisse, située à Hörsching en Autriche. La société propose une large gamme de produits / avantages pour les clients.

A cet effet, Hectronic reprend la majorité des actions de la société autrichienne.

La société, fondée en 1993 sous le nom d’EDV-SOS, s’occupait à l’origine du développement et de la vente de caisses enregistreuses PC au détail (vente au détail, tabacs, bijouteries, magasins spécialisés, etc.), mais s’est ensuite concentrée principalement sur les systèmes de caisse enregistreuse pour les stations-service publiques.

Dans un premier temps, EDV-SOS, gérés par le directeur général Franz Lettner, conservera son siège social à Linz et ses douze employés, au moment de la reprise. Elle continuera à faire des affaires comme elle le faisait avant, mais désormais sous la direction stratégique d’Hectronic. Les deux entreprises restent des entreprises familiales.

La société proposait divers services, notamment une hotline 24 / 24 et les mises à jour logicielles. EDV-SOS se concentre sur les territoires germanophones avec un focus sur l’Autriche. [].

EDV-SOS deviendra Hectronic Austria GmbH en 2017.

Au début, la société autrichien, était unique spécialisée dans le domaine des systèmes d’encaissement.
En plus du logiciel de caisse enregistreuse et de la gestion des marchandises, le contrôle des pompes à essence et des totems (mâts de prix) a également été développé, incluant les réservoir (cuves) et les machines à laver. L’évolution des stations-service en entreprise complète qui, en plus de la vente de carburant, assumaient également la fonction de détaillants, dont certaines avec des bistrots ou des restaurants, est entrée dans le savoir-faire de base d’EDV-SOS.

La société intégrera progressivement la gamme complète de produits dans le secteur de la gestion des stations-service.

Le déménagement de la succursale de Hörsching dans la ville voisine de Pucking à également été marquée par l’achat d’un bâtiment attrayant ainsi que des bureaux et des entrepôts lumineux et modernes répondant ainsi aux exigences toujours croissantes.

Une présence mondiale

Après un développement en Europe et en Asie (inde…), c’est en 2010 qu’Hectronic traverse l’océan Atlantique pour l’Amérique.

Hectronic renforce son réseau mondial de commerce et de services en créant une nouvelle filiale à Chesapeake/Etats Unis. Le marché américain de guichets automatiques de parkings est le plus porteur et offre un potentiel de croissance considérable. HECTRONIC USA CORP. est enregistrée en Géorgie sous le numéro d’entreprise 10086982. La société est constituée le 13 décembre 2010 (www.georgia-register.com). Hectronic USA et Pure Parking Technologies LLC uniront leurs forces le 1er juin 2016.

Suivra, 3 ans plus tard, création de la Hectronic Vertriebs- & Service SARL, dont le siège se situe à Oberhausen, élargit sa présence en Allemagne de manière considérable : création d’une filiale à Brème. Ces deux sites permettent de couvrir toute la zone nord-ouest de l’Allemagne (2014).

2013 sera également marqué par la reprise des activités de commercialisation et de support du fournisseur de stations-service Bennett & Sauser à Solothurn/Suisse.

Un contra de vente et installation d’horodateurs à Rabat- Maroc (2013), une étape de plus vers une présence au niveau mondiale. En 2018 Hectronic installera une gestion de carburant avec PetroPoint pour les chemins de fer Camerounais (CAMRAIL filiale de Bolloré).

Hectronic France (quelques dates et informations)

2002 :

  • Création d’Hectronic France située à Saint Maur des Fossés (94) avec à sa tête Sylvain Duverger, également actionnaire minoritaire

2002 :

  • Vente d’une première affaire d’horodateurs de Stationnement PA2 au Perreux (94) qui lance ainsi cette nouvelle activité chez Hectronic France.
  • Nous réalisons le premier déploiement de Reconnaissance Automatique de Véhicules PetroPoint aux Courriers de l’Ile de France (77)

2003 :

  • Hectronic France compte désormais 8 collaborateurs et déploie plusieurs centaines d’automates HecFleet 44 chez AS24.
    Logo AS24 (2017)

2004 :

  • Les premières jauges OptiLevel sont vendues en nombre sur la base de 800 unités par an ce qui lance ainsi l’activité gestion des stocks chez Hectronic France.
  • Création d’une agence à Lyon.
  • La société passe le cap des 3 M€ de chiffre d’affaire.

2005 :

  • La société prend des accords avec TATSUNO Europe pour commercialiser leurs volucompteurs en France.Tatsuno Europe a.s.
  • Hectronic est agréé IS0 9001 et compte 10 salariés.

2008 :

  • Création d’une agence à Metz.
  • Première installation de nouveaux horodateurs CITEA.

2009 :

  • Certification par le LNE pour la fabrication et la réparation de ses automates.
    Logo LNE

2010 :

  • 40 villes sont équipées d’horodateurs Hectronic.
  • Création d’une agence à Rennes.

2012 :

  • La société passe le cap des 4 M€ de chiffre d’affaire.
  • La société inaugure ses nouveaux locaux plus spacieux et célèbre en même temps ses 12 années d’existence.

2013 :

  • La société compte 17 collaborateurs.

2014 :

  • La société est certifiée GEHSE pour la sécurité et l’hygiène sur les stations-service.

2016 :

  • 25 000 équipements véhicules PetroPoint AVR ont déjà été déployés en France. En 2019 on en comptera 36 000.
    PETROPOINT AVR (Hectronic)

2017 :

  • Hectronic France passe le cap des 6 M€ de chiffre d’affaire.

2018 :

  • Hectronic devient le sous-traitant de Continental pour le contrôle métrologique de 200 bancs de contrôle des chronotachygraphes.

Source

Dernière mise à jour le 11 août 2020 par CASCARET