GROUPE TOTAL

Une supermajor française : de la Compagnie française des pétroles (CFP) à un groupe international multi-énergies.

Volucompteur GNC TOTAL-AS24
Logo Total depuis 2003
Total devient TotalEnergies

Une Présence Mondiale

+ 0
Nombre de pays où le groupe est présent
+ 0
Collaborateurs
+ 0
Stations-service
0 kbep/j
Baril équivalent pétrole

Source : www.totalenergies.com. Données au 31 décembre 2018 réactualisées en 2021

Total Direct Energie : unité de Bayet

Électricité (FR)

0
Début de la production (Total Direct Energie)
0
Centrales à Cycle Combiné au Gaz Naturel
0 MW
Capacité de production en éolien
0 MW
Capacité de production en solaire
0 MW
Production des 9 centrales hydroélectrique
0 MW
Production des 10 unités de récupération de biométhane

Sources : internet / Total

Utilisation Gaz de ville

Gaz Naturel (FR)

0 sites
approvisionnés (secteur industrie / commerce)
ENV. 0
clients approvisionnés (secteur résidentiel)

Source : www.total.com, 2019

Sommaire

Total, devenue Totaenergies fin mai 2021, est une compagnie multi-énergies mondiale de production et de fourniture d’énergies : pétrole et biocarburants, gaz naturel et gaz verts, renouvelables et électricité. Elle est la première compagnie pétrolière et gazière française et la cinquième au niveau international. Elle appartient aux « Supermajors » c’est-à-dire au six plus grandes entreprises productrices et distributrices du secteur au monde.

L’énergie c’est l’histoire de Total. Producteur de pétrole et de gaz depuis près d’un siècle, ils ont élargi leurs activités aux énergies renouvelables et à l’électricité.

Le groupe Total ayant fait un très bon travail concernant son histoire, nous vous proposons de visiter  « TOTAL, L’ÉNERGIE C’EST NOTRE HISTOIRE », ainsi que le wiki

Histoire de l’indépendance énergétique française

© SPUTNIK . Première Guerre mondiale. Matériel de combat

La géopolitique du pétrole prend une autre dimension avec la Première Guerre mondiale.
La mécanisation des armées fait de l’approvisionnement en pétrole des belligérants un enjeu majeur. La France dépend ainsi des Américains et des Britanniques avec la Standard Oil et la Royal Dutch Shell.

C’est dans ce contexte que le 16 mars 1918, le gouvernement français instaure un monopole des importations de pétrole, les raffineurs français gardant uniquement leur autonomie au niveau de la distribution.

Le président de la République Raymond Poincaré veut développer cette indépendance énergétique en créant une société pétrolière nationale. Il s’appuie alors sur la conférence franco-britannique de San Remo en 1920 qui accorde un contrôle britannique permanent de toutes les compagnies établies afin de développer le pétrole mésopotamien, mais le président du Conseil Georges Clemenceau réclame et obtient comme dommage de guerre les 25 % que détient la Deutsche Bank dans la Turkish Petroleum Company (la TPC, future compagnie pétrolière irakienne, l’Iraq Petroleum Company). Les intérêts français sont représentés au sein de la TPC par le Syndicat français d’études pétrolières en 1923. [..]

Naissance de la CFP

En instaurant des surtaxes de fabrication, les lois de 1903 et de 1908 ont fait disparaître presque complétement le raffinage en France. Le pays n’importe plus que des produits finis, ce qui implique une double dépendance : l’une envers les pays qui produisent du pétrole, l’autre envers ceux qui le raffinent.

La création

Ernest Mercier (1878-1955)

La France construit peu à peu sa politique en matière pétrolière.

En 1923Raymond Poincaré, président du Conseil, charge Ernest Mercier de constituer cette compagnie qui devra développer un secteur pétrolier national à partir des actions de la Turkish, puis Iraq Petroleum Company.

C’est en 1924 que commence l’histoire de TOTAL, avec la création de la Compagnie française des pétroles (CFP). Elle à pour mission de permettre à la France de prendre toute sa place dans la grande aventure du pétrole et du gaz.

Le 18 mars, , une poignée de banquiers, d’industriels et de représentants de l’Etat se retrouvent à Paris pour le première assemblée constitutive de la Compagnie Française des Pétroles (CFP). La CFP est officiellement créée le 28 mars 1924 lorsqu’elle reçoit les actions de la TPC et que le « Syndicat » lui cède sa place.

À l’époque, ils produisaient du pétrole au Moyen-Orient.

« En terme de préhistoire, on parle de l'âge de pierre, de l'âge du fer, de l'âge du bronze. En survolant toute l'histoire de l'humanité, ne devrait-on pas parler de l'âge du bois, du charbon, du pétrole ou de l'atome ? »

Roger Molinier

Loi du 30 mars 1928 relative au régime d'importation du pétrole

Une commission parlementaire relative à l’«Organisation du monopole des pétroles» est nommée le 13 mai 1927. On y retrouve, entre-autre :

  • Le président du conseil et ministre des finances : RAYMOND POINCARE ;
  • Le ministre des affaires étrangères, ARISTIDE BRIAND ;
  • Le directeur de l’Office National des Combustibles Liquides : LOUIS PINEAU
  • Le président de la CFP : ERNEST MERCIER

La «Loi du 30 mars 1928 relative au régime d’importation du pétrole» est à retrouver ici.

D'Azur à Total, Desmarais frères le premier grand pétrolier français
d'AZUR à Total...

Dans le livre «d’AZUR à TOTAL. Desmarais Frères, le premier grand pétrolier français», de Christian Rouxel (Éditions Drivers) on peut y lire les conclusion de cette loi et ainsi comprendre a renaissance de l’industrie pétrolière française :

La commission termine ses consultations et l’idée d’un «monopole délégué» se dégage de la synthèse qui paraît début mars 1928. Suite à ces travaux, le parlement vote, le 16 et le 30 mars, deux lois qui définissent le statut organique de l’industrie du pétrole. La première, en annulant les dispositions douanières de 1903, ouvre la voie à la renaissance du raffinage. La seconde, en instituant le système des «autorisations spéciales», place le régime des importations sous le contrôle de l’État qui le délègue ensuite (à sa guise) aux sociétés pétrolières sous condition, entre autres, de constituer des réserves pour trois mois de consommation et de participer à l’exécution de contrats d’intérêt national. Grâce au contrôle donné à l’administration, cette seconde loi évite que tout le raffinage ne soit accaparé par les sociétés étrangères qui disposent des plus gros moyens financiers.

Les débuts de la CFP

À l’origine, c’est une société mixte d’une cinquantaine de salariés au capital de 25 milliards de francs (de l’époque), associant des capitaux d’État (35 % du capital) et des capitaux privés (banques et distributeurs pétroliers français dont le premier et plus important est Desmarais). Dirigée par Ernest Mercier, la CFP doit gérer les intérêts français au Moyen-Orient, région fort prometteuse déjà à l’époque.

En 1929, la CFP sera introduite en bourse.

De la CFP à TOTAL

C’est au début des années 1950 que les dirigeants de la CFP et de la CFR (Compagnie Française de Raffinage) décident de créer un réseau de distribution en propre et, pour cela, de disposer d’une marque.

La CFP crée la marque TOTAL

logotype Total de 1955
Logo TOTAL 1954

La CFP distribue le pétrole qu’elle raffine sous la marque « Total » lancée le 14 juillet 1954 (Immatriculée au tribunal de commerce de Paris le 20/08/1954), associée à un logotype (une flamme rouge symbolisant l’énergie traversant un cercle bleu représentant l’intégration des activités) qui utilise les trois couleurs nationales19.

Le choix du nom « Total » est retenu car il est court et que l’entreprise a une ambition internationale, le nom ayant une signification et une prononciation identique dans beaucoup de langues20.

« Sous les acacias… la naissance du premier logo de Total »

Par Laurent Vincenti, Directeur de l’agence A&Co en 2003

A lire sur wiki.total

“Super Carburant Total”

Lancement, le 14 juillet 1954,  de la marque  “Super Carburant Total” : le premier emblème de Total soulignent sa vocation nationale.

Le nom inscrit en rouge sur blanc, est inséré entre deux triangles bleus. L’activité commerciale se développe : des produits couverts par la marque Total sont lancés sur différents marchés.

Berliet GLR 8 R 1957 citerne Total

À l’aube des années 1960, la marque TOTAL commence à faire son chemin dans l’esprit du public. Elle s’applique désormais à une large gamme de produits: carburants et supercarburants, automobiles, huiles moteur, jetfuels pour avions…

Afin d’attirer les automobilistes, les stations-services se veulent séduisantes, affichant marques et logos… Ainsi le logo , toujours tricolore, est redessiné avec des caractères plus gras au fil du temps, afin d’affirmer la stabilité de l’entreprise. En complément du blanc, bleu et rouge, de nouvelles couleurs apparaissent, adoptant une forme moins martiale, baptisée “savonnette”.

Logo Total de 1963 : "savonette"
Logo TOTAL 1963

« Total − Compagnie française de distribution »

Jusqu’en 1959 Robert Cayrol, qui est directeur général de Desmarais Frères, en a défendu les intérêts avec énergie, même face à Total, mais après sa mort (1959), il fallait être pragmatique. L’entreprise Desmarais, très implantée sur le territoire français, avec une marque bien connue du public (AZUR), ne s’était jamais complètement remise des destructions de la Seconde Guerre mondiale (les dépôts et les flottes ont globalement beaucoup souffert).

En 1964 le réseau Azur compte six mille stations-services et 9,6% de part de marché ; Total compte 7000 stations-services et 15,5% de part de marché ; Esso et Shell avec 5600 stations chacune ont 18,5% de part de marché chacune .

Stéphane Desmarais, gérant statutaire de l’entreprise Desmarais depuis 1934, sera l’artisan d’un rapprochement de sa société avec la CFP.

Stéphane Desmarais, devant la porte de la station Azur-Total à Madagascar (1960)
Stéphane Desmarais, devant la porte de la station Azur-Total à Madagascar (1960)

« Total − Compagnie française de distribution » (« Total-CFD », filiale de la CFP) et Desmarais frères finiront par fusionner en 1965, alors que Desmarais était déjà actionnaire et songeait à racheter la CFP. La CFP détiendra alors de près de 30 % du marché de la distribution du pétrole en France21.

CITROËN et TOTAL

Total et Citroën, c’est une histoire qui roule depuis 1968, une success story, mêlée d’innovation et de passion sportive, qui a mené les deux marques sur la plus haute marche des podiums. Depuis le lancement de leur partenariat en 1968, Total a soutenu le développement industriel de Citroën sur les cinq continents par la fourniture d’une large gamme de lubrifiants pour automobiles. Au fil des décennies, les deux groupes ont conçu ensemble des huiles adaptées aux moteurs Citroën pour les rendre toujours plus économes en carburants et plus respectueux de l’environnement. […]

« TOTAL »

Le 21 juin 1985, la dénomination de l’entreprise est changée en Total − Compagnie française des pétroles (Total CFP) et ouvrira la première station-service automatique en France.

Le nom de la marque commerciale, TOTAL, devient cinq ans plus tard, le 26 juin 199122, celui du Groupe et l’identifie dans plus de 80 pays où il exerce ses activités.

À partir des années 1990, l’entreprise deviendra un contributeur au développement du sport automobile, et plus particulièrement de la Formule 1 en France. Avec un palmarès étoffé de centaines de victoires et de nombreux titres de champion du monde, Total ainsi que sa marque ELF se sont érigés en référence des sports mécaniques pour le grand public comme pour les professionnels les plus exigeants.

Une part importante des actions détenues par l’État est vendu à des investisseurs privés en 1993 sur l’initiative du gouvernement d’Édouard Balladur.

Naissance d'un groupe

Total a connu de nombreuses fusions / acquisitions.

Au fil de sa longue histoire, Total croisa à de nombreuses reprises la route de deux autres compagnies pétrolières, l’une française, Elf Aquitaine, l’autre belge, Petrofina. Parfois concurrentes, souvent partenaires, elles apprirent peu à peu à travailler ensemble.

Leur talent fut de savoir unir leurs forces face à leurs concurrents. Tel fut le grand enjeu des fusions de 1999. Elles donnèrent naissance à la quatrième major pétrolière, un groupe riche de ses savoir-faire et de ses expériences. En rachetant Petrofina le 14 juin 1999, Total grossit d’environ 30 % en termes d’effectifs, de capacité de production et de chiffre d’affaires.

Fusion avec Petrofina puis Elf Aquitaine

À la suite du rapprochement avec la société belge Petrofina, la société devient TotalFina le 14 juin 1999 : la Compagnie financière belge des pétroles – Petrofina (acronyme qui était l’adresse télégraphique de la société et qui en devint progressivement son nom) avait été créée le 25 février 1920 par un groupe d’investisseurs anversois.

En lançant une offre publique d’échange sur Petrofina en 1998- 1999, Total grossit d’environ 30 % en termes d’effectifs, de capacité de production et de chiffre d’affaires.

Peu après la conclusion de la fusion avec Petrofina, TotalFina lance le 5 juillet 1999 une offre publique d’échange sur les actions d’Elf Aquitaine, alors que cette dernière se remet à peine de l’échec de son OPA sur la compagnie pétrolière privée norvégienne Saga Petroleum (en)24.

[...] La différence de culture sautait aux yeux. Celle de Total, orientée résultat avec une mentalité un peu « cow-boy ». Celle de Fina était encore plus informelle, centrée sur le client avec cette touche belge faite de pragmatisme et d’intuition. Quant à Elf, c’était une entreprise de réseau, plus élitiste avec des collaborateurs souvent brillants. [...]

Olivier Greiner

De TotalFina à Total, en passant par TotalFinaElf

Le 22 mars 2000, soit moins d’un an après l’incorporation de Petrofina, TotalFina acquiert Elf Aquitaine.

Le nouveau groupe prend alors le nom de TotalFinaElf et double quasiment son effectif, ses capacités de production ainsi que son chiffre d’affaires.

Logos Elf, Total, Fina
Fusion Total Elf Petrofina

Avec le rachat d’Elf, Fina ne représente plus que 5 à 10 % du nouveau groupe TotalFinaElf.

Albert Frère, le seul milliardaire belge, était le principal actionnaire de Petrofina lors de son rachat par Total en 1999 : ainsi, il possède ensuite des parts minoritaires dans le capital de Total au travers de deux sociétés holdings dont il est partiellement propriétaire : le Groupe Bruxelles Lambert et la Compagnie nationale à portefeuille. Après 2000, contrôlant indirectement 5 % du capital, il pouvait être considéré comme le plus gros actionnaire individuel de Total. Le Groupe d’Albert Frère s’est progressivement désengagé de sa participation dans TOTAL et en 2020, il ne dispose de quasi plus aucune action TOTAL.

En 2001, l’Union européenne force le nouveau groupe issu de la fusion à revendre une partie de ses stations autoroutières.

Logos historiques de Total
Logos historiques de Total

Le choix d’un nom : “TOTAL”

Le 6 mai 2003, TotalFinaElf retrouve sa dénomination d’avant 1999 : Total.

En adoptant le nom de sa marque commerciale à la plus forte visibilité, le Groupe bénéficie de la notoriété acquise au niveau international par une marque cinquantenaire dont l’image de proximité et de sympathie représente un capital.

Il manifeste en outre une volonté de transparence et d’engagement par le choix d’une identité commune au Groupe et à ses produits et services.

Logo Total depuis 2003
Logo TOTAL 2003

En re prenant son ancien nom Total va choisir un nouveau logo.

Ce dernier représente la Terre et l’énergie de la Terre, le mouvement et le croisement des énergies, de tous les gens du monde. Les couleurs –jaune, bleu, rouge- évoquent la diversité, le dynamisme et les couleurs des entreprises d’origine.

Un logo qui est toujours celui de la marque près de 20 ans après sa création.

« La naissance du logo TOTAL en 2003, après la fusion TOTAL FINA ELF »

Laurent Vincenti, Directeur de l’agence A&Co en 2003

A lire sur wiki.total

Les différents types de stations-service Total

En France le réseau de station Total est principalement (depuis 2015- jusqu’en 2021 ou l’enseigne Total deviendra progressivement TotalEnergies) réparti en 4 types de stations-service.

Les stations service Total se modernisent et arborent de nouvelles couleurs. Un ensemble de services de qualité, à destination des automobilistes. Du lavage auto aux services en boutique, en passant par les pompes à carburants, bienvenue dans les stations nouvelle génération. A partir de la fin du moi de juin 2021 les stations passeront sous la bannière TotalEnergies.

Total Contact : la marque de proximité

La station-service du garage Mahou de Rosbruck a changé d’enseigne la semaine dernière, passant d’Elan à Total Contact. Photo Marion BOUR1 /1
Rosbruck :La station-service Mahou fait peau neuve pour ses 50 ans

Du pain et mon journal du matin, une présence au quotidien avec tous les services qui vont bien.

TOTAL Contact c’est avant tout un lieu de vie et un point d’échange privilégié près de chez vous.
Relais de proximité, il facilite votre quotidien avec des services utiles et pratiques : dépannage alimentaire, location de voiture, kiosque presse, relais Poste…

Le réseau de station «Contact» regroupera des stations Elan ainsi que d’anciennes stations “Rouges et blanches” à l’activité modestes.

L’exemple du Garage Mahou :

Pascal MITTELBERGER , dans le Républicain Lorrain du 24 mai 2018, nous parle de l’exemple de la station-service du garage Mahou de Rosbruck. Elle changea d’enseigne, passant d’Elan à Total Contact l’année de ses 50 ans.

Rosbruck : La station-service Mahou fait peau neuve pour ses 50 ans.
Photo (à gauche) Marion BOUR

Total Access : la marque discount

Le groupe “Essence et lubrifiant de France”, propriété de Total, souffre depuis plusieurs décennies de la forte concurrence des grandes surfaces (La part de marché des GMS sera de 62,3 % en 2018). C’est pourquoi Total annoncera, le 9 septembre 2011, le lancement des stations-services Total Access. Un réseau alliant qualité de produits, de services et bas prix.

Les stations Access remplaceront les stations Elf jaune et bleu, lancées quelques années plus tôt. Le nombre de site sera amené à évoluer très rapidement en récupérant quelques stations classiques.

Dès le début, le programme ­Access a fait les comptes : pour être rentables, les stations-service doivent vendre trois fois plus de volumes de carburants aux particuliers que les stations Total «traditionnelles».

Total a beau être implanté dans plusieurs pays européens, le concept Access ne sera pas exporté.

En France, après la phase de mise en ­route, le nouveau réseau de Total a-t-il changé la donne?

«Avec cette initiative, note un spécialiste du secteur, la grande distribution n’a plus le monopole des prix bas même si le couplage de l’offre de carburants avec celle d’autres marchandises est un système à l’efficacité bien établie.» Autrement dit, la bataille fait rage.
Source : lefigaro.fr
Logo Total Access (septembre 2011)
Station Total ACCESS © D.R.
© D.R.

Total en ville : la station de ville

Logo Total depuis 2003

Une offre boutique variée, des bornes interactives pour les pros, et tout ce qu’il faut pour mon auto ou ma moto.

TOTAL en agglomération prend soin de vous et de votre véhicule avec une large offre de produits en boutique. Avec des espaces dédiés aux professionnels et des bornes multiservices proposant un accès à internet en illimité, vous êtes sûr de rester efficace même pendant la pause-café.

Total sur autoroute : «Bonjour»

Des jeux pour les enfants, une belle boutique avec des partenaires réputés, de bons petits plats, du wifi, et tout ce qu’il faut pour bien déconnecter.

TOTAL sur autoroute est la station-service qui vous offre une vraie pause détente pour toute la famille.
Avec un large choix d’enseignes de restauration (Flunch, La Brioche Dorée, Pizza Paï, Daily Monop’  …) et des corners shoppings emblématiques (Darty, Fnac, Decathlon, La Grande Récré  …), vous profitez pleinement de votre pause et refaites le plein d’énergie.

Logo Total depuis 2003

Et demain ?

Total devient TotalEnergies

Total, devenu «TotalEnergies» depuis juin 2021 (voir ci-dessous), nous propose ici une vidéo de présentation des futures stations françaises. Elles feront la part belles aux nouvelles énergies.

Solarisation des sites (concept Fill Up Total Solar), mise en place de bornes de recharges pour les véhicules électriques, nouveaux produits (GNC, GNL, AdBlues…)… Voici quelques-unes des nouveautés techniques qui devraient arriver dans la première moitié de notre décennie.

"TOTAL est plus qu'une compagnie pétrolière.
Nous sommes une ENNERGY COMPAGNY"

Total

Total change de nom pour TotalEnergies dans le cadre de la transformation des énergies renouvelables

Le PDG de Total, Patrick Pouyanné, a annoncé aux salariés le 9 février 2021 que le Conseil d’administration avait décidé de demander l’approbation des actionnaires pour changer la dénomination du Groupe en TotalEnergies, lors de la prochaine assemblée générale annuelle du 28 mai 2021 1.

Le groupe énergétique français Total a proposé de changer son nom en TotalEnergies pour refléter sa stratégie de transformation.

Selon Total, le groupe affirme son intention de se transformer en une grande entreprise énergétique pour relever le double défi de la transition énergétique, plus d’énergie et moins d’émissions, et le profil du groupe se transformera au cours de la prochaine décennie en concentrant sa croissance sur le GNL et les énergies renouvelables. Les produits pétroliers devraient passer de 55% à 30% des ventes.

«Pour ancrer cette transformation, le groupe proposera à ses actionnaires lors de l’assemblée générale annuelle du 28 mai 2021 de changer de nom pour TotalEnergies. Ils auront ainsi l’opportunité d’approuver cette stratégie et l’ambition sous-jacente de passer à la neutralité carbone », a déclaré Total dans un communiqué.

Total a accéléré la mise en œuvre de sa stratégie de croissance des énergies renouvelables, ajoutant 10 gw de capacité à son portefeuille en 2020 et prévoit de porter sa capacité à 35 gw d’ici 2025.

Source : splash247.com

Le nouveau logo de TotalEnergies a été dévoilé vendredi 28 mai 2021, suite au vote à plus de 90% de la résolution portant sur le changement de nom du groupe.

Pour aller plus loin :

Logo Total de 2003.

www.totalenergies.com :

TOTAL PROPOSE À SES ACTIONNAIRES DE CHANGER SON NOM EN TOTALENERGIES

Le groupe Total

Bientôt 100 ans d’évolution (en 2024) pour répondre aux besoins et aux attentes de leurs clients.

Créé en 1924 pour permettre à la France de prendre toute sa place dans la grande aventure du pétrole et du gaz, le groupe Total n’a jamais cessé d’être animé par un authentique esprit pionnier.

Au fil des ans, il a diversifié ses activités et internationalisé ses implantations en se positionnant sur les secteurs du gaz, du raffinage et de la pétrochimie, de la distribution de produits pétroliers, du solaire, des bio-énergies et de l’électricité. Il a mis au jour quelques-uns des plus beaux gisements dans le monde, créé, dans ses raffineries, des produits toujours plus élaborés et déployé, dans son réseau de distribution, une gamme de produits et de services sans cesse plus étendue.

Présent dans plus de 130 pays

Grâce à son modèle intégré, le groupe fait également partie des 10 premiers raffineurs et pétrochimistes mondiaux. Forts de plus de 100 000 collaborateurs, Total suit un rythme de production soutenu avec 2,8 Mbep/jour de production et 143 millions de tonnes de pétrole but et de produits raffinés affrétés.

Et chaque jour, le groupe sert plus de 8 millions de clients dans ses stations-service dans le monde.

Pour l’année 2018, le groupe Total à réalisé 209,4 milliards de dollars de chiffre d’affaires et 13,6 milliards de dollars de résultat net ajusté. Enfin, il a investi près d’un milliard de dollars en Recherche & Développement.

Source : total.com, au 31 décembre 2018

Total rend publique la liste intégrale de ses 903 filiales (2015)

En 2015, Total rendra publique la liste intégrale de ses 903 filiales consolidées.

« Pour un groupe aussi vaste que Total, qui mène ses opérations dans 130 pays, il est naturel d’avoir de nombreuses filiales à travers le monde. Leur diversité est le reflet de la variété de nos opérations. Parce que nous avons à cœur de dissiper tout malentendu qu’une publication partielle a pu générer, il nous a paru utile de mettre à disposition de chacun la liste exhaustive de nos filiales, de leurs pays d’immatriculation et de leurs pays d’opération », explique Patrick Pouyanné, directeur général de Total.

Consultable en ligne sur le site total.com, cette liste figurera également dans le document de référence du Groupe.

Un groupe qui évolue

Le groupe Total, comme tous ses concurrents, évolue. Achat, vente, création, fusion de sociétés… Lidder dans un domaine, puis dépasser par la concurrence. Création de nouveau marchés dans le groupe. Le groupe ne cesse d’évoluer dans le monde avec,  une ambition (largement controversée par des association écologistes) portée vers l’écologie.

Voici quelques exemples français :

  • Total devient le 1er distributeur d’E85 en France avec 750 stations-service au sein de son réseau. (Janvier 2021)
  • Gaz Naturel pour Véhicules : Total et Sigeif Mobilités inaugurent la plus grande station GNV et bioGNV de France (actuellement du GNC) (Février 2021)
  • Transition énergétique : Total transforme sa raffinerie de Grandpuits en une plateforme zéro pétrole de biocarburants et bioplastiques grâce à un investissement de plus de 500 millions € (Septembre 2020)

Chaque jour des sites, comme Euro Pétrole, nous informent sur l’évolution du groupe.

Le groupe Total sur le net

Le groupe Total, c’est près d’une centaine de sites.

Total Proxi Énergies, une filiale de proximité du groupe, nous propose ici la majorité des sites du groupe

Logo Total de 1970

L'évolution du Logo Total

Des années 50 aux années 2000, le logo TOTAL à évolué plusieurs fois. En voici la présentation.
découvrir