Création de l’OPEP / OPEC – 1960

L’OPEP – Organisation des pays exportateurs de pétrole (en anglais : Organization of Petroleum Exporting Countries [OPEC]) – est créé le 14 septembre 1960 par l’Iran, l’Irak, le Koweït, l’Arabie saoudite et le Venezuela.

L’organisation intergouvernementale réunissant 13 pays producteurs de pétrole a, pour objectif historique, l’orientation à la hausse des cours du pétrole et la maîtrise de son cycle de production.

Une organisation dédiée au pétrole

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) (en anglais : Organization of Petroleum Exporting Countries [OPEC]), est une organisation intergouvernementale de pays visant à négocier avec les sociétés pétrolières pour tout ce qui touche à la production de pétrole, son prix et les futurs droits de concession1.

L’OPEP réunit 13 pays producteurs de pétrole (7 en Afrique, 5 au Moyen-Orient et 1 en Amérique du Sud) en 2022.

Flag of the Organization of Petroleum Exporting Countries - Drapeau de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole
Map of OPEC countries. Blue = member states. (Wikipédia - Bourgeois)

Les statut de l'OPEP

Le statut de l’OPEP fait la distinction entre les membres fondateurs et les membres à part entière – les pays dont les demandes d’adhésion ont été acceptées par la Conférence.

Le Statut stipule que « tout pays ayant une exportation nette substantielle de pétrole brut, qui a des intérêts fondamentalement similaires à ceux des pays membres, peut devenir membre à part entière de l’Organisation, s’il est accepté par une majorité des trois quarts des membres à part entière, y compris les votes concordants de tous les membres fondateurs.

Le Statut prévoit en outre que les Membres associés sont les pays qui ne remplissent pas les conditions requises pour devenir membres à part entière, mais qui sont néanmoins admis dans des conditions particulières telles que prescrites par la Conférence.

Les membres

Les membres fondateurs

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a été fondée à Bagdad, en Irak, avec la signature d’un accord en septembre 1960 par cinq pays, à savoir la République islamique d’Iran, l’Irak, le Koweït, l’Arabie saoudite et le Venezuela. Ils devenaient ainsi les membres fondateurs de l’Organisation.

Les membres à part entière

Les membres fondateurs ont ensuite été rejoints par le Qatar (1961), l’Indonésie (1962), la Libye (1962), les Emirats Arabes Unis (1967), l’Algérie (1969), le Nigeria (1971), l’Equateur (1973), le Gabon (1975), l’Angola (2007), Guinée équatoriale (2017) et Congo (2018).

L’Équateur a suspendu son adhésion en décembre 1992, a rejoint l’OPEP en octobre 2007, mais a décidé de retirer son adhésion à l’OPEP à compter du 1er janvier 2020. L’Indonésie a suspendu son adhésion en janvier 2009, l’a réactivée en janvier 2016, mais a décidé de suspendre à nouveau son adhésion lors de la 171ème réunion de la Conférence de l’OPEP le 30 novembre 2016. Le Gabon a mis fin à son adhésion en janvier 1995. Cependant, il a rejoint l’Organisation en juillet 2016. Le Qatar a mis fin à son adhésion le 1er janvier 2019.

Cela signifie qu’actuellement, l’Organisation compte au total 13 pays membres.

Cela signifie qu’actuellement, l’Organisation compte au total 13 pays membres (en 2022).

L’OPEP+ et ses membres :

À noter que d’importants pays producteurs de pétrole ne sont pas membres de l’OPEP. C’est le cas notamment des États-Unis, du Canada, de la Russie, du Mexique, de la Chine, du Brésil et du Kazakhstan.

Cependant et pour palier à ce problème, l’OPEP s’est associé de manière plus officieuse avec certains pays producteurs de manière à créer une sorte d’alliance appelée OPEP+.

C’est en effet en 2016 que cette alliance de l’OPEP avec 10 autres pays producteurs de pétrole a été mise en place, lors de la réunis du 10 décembre, au siège de l’OPEP à Vienne, en Autriche.

Depuis, l’OPEP+ réunit les pays de l’OPEP que nous vous avons cités plus haut et les pays suivants :

  • La Russie
  • Le Mexique
  • Le Kazakhstan
  • Azerbaïdjan
  • Bahreïn
  • Brunei
  • La Malaisie
  • Oman
  • Le Soudan
  • Le Soudan du Sud

« La Déclaration de coopération est un cadre de collaboration sans précédent de 23 pays producteurs de pétrole, basé sur la confiance, le respect mutuel et le dialogue. Six ans plus tard, le cadre continue de jouer un rôle déterminant pour soutenir la stabilité du marché, qui est essentielle à la croissance et au développement, ainsi que pour attirer les investissements nécessaires pour assurer la sécurité énergétique. »

Bien entendu, les membres de l’OPEP+ ne sont pas ici tenus de respecter les décisions prises par l’OPEP en ce qui concerne les quotas de production notamment. Mais ils peuvent participer activement aux discussions de cette organisation et échanger avec leurs concurrents de manière plus directe selon les conditions du marché international.

On constate cependant que l’ajout de l’OPEP+ à l’OPEP a permis, lors de crises importantes, de résoudre certains litiges et d’éviter un effondrement trop important des prix du baril sur le plan international.

Classement des États du monde par production de pétrole

Les principaux États producteurs de pétrole au monde sont les États-Unis (15,0 % de la production mondiale de pétrole), l’Arabie saoudite (12,9 %), la Russie (12,6 %), le Canada (5,7 %), et l’Iraq (5,1 %).

À l’échelle globale, la production de pétrole fut estimée à 4 474,3 millions de tonnes (Mt) en fin d’année 2018, contre 3 597,4 Mt en 2000, et 2 358,9 Mt en 1970. En termes de répartition, le Moyen-Orient regroupe 33,3 % de la production mondiale de pétrole, l’Amérique 30,5 %, l’Afrique 8,7 %, et l’Europe (à l’exclusion de la Russie) 3,6 %.

Classement mondial

Note : La production de pétrole comprend le brut, le pétrole de schiste, les sables bitumineux et les condensats de gaz. En sont exclus les biocarburants ainsi que les essences synthétiques.

Visited 175 Times, 1 Visit today

Auteur : CASCARET

Créateur du site.
Actuel technicien Tokheim et anciennement chez Lantzerath.

Vous aimerez surement