Honda arrive en Américain -11 juin 1959

Le 11 juin 1959, Honda s’installait contre la volonté du gouvernement japonais dans un vieux studio de Los Angeles et commençait à vendre des motos grâce à huit vendeurs…

Le NACS nous apprend que Toyota, Honda et Datsun entrent sur le marché automobile américain1 en 1967.

Officiellement c’est à l’« Imported Car Show » en 1958 que Toyota et Nissan (Datsun) arriveront aux U.S.A., alors que Honda (Moto) arrivée le 11 juin 1959

Les 50 ans de Honda aux Etats-Unis (2009)

Cinquante ans après être entré sur la pointe des pieds avec ses petites motos sur le marché américain, Honda est devenu un grand de l’automobile aux Etats-Unis, où il s’apprête à rafler la place de quatrième constructeur à Chrysler.

« Leur croissance méthodique et concentrée pendant ces 50 ans est vraiment admirable », observe l’analyste automobile Jeff Schuster, du cabinet JD Power.

Le 11 juin 1959, le groupe japonais, né 11 ans plus tôt dans l’archipel, ouvre aux Etats-Unis sa première filiale à l’étranger, la « American Honda Motor Co. Inc » 

Convaincu que le constructeur court à la catastrophe, le gouvernement japonais lui interdit d’investir plus de 250.000 dollars outre-Pacifique. Honda doit se résoudre à acheter un vieux studio de photographie à Los Angeles (Californie) en guise d’entrepôt, à partir duquel ses huit vendeurs font la tournée des magasins de deux-roues avec des camionnettes remplies de motos «made in Japan».

1959, Honda Japon crée sa filiale aux USA . Un des pick-up Chevrolet achetés pour livrer les concessionnaires.
Les engins nippons sont nettement plus petits que les grosses cylindrées américaines, souvent pilotées par des costauds en blouson de cuir. Honda prend le contre-pied de l’image du « biker » avec un slogan: « c’est en Honda que l’on rencontre les personnes les plus agréables ».

En 1968, Honda avait écoulé un million d’exemplaires, devenant au passage le numéro un de la moto aux Etats-Unis.

Un an plus tard, le japonais lance ses automobiles sur le marché américain. Après un démarrage confidentiel, ses modèles bon marché et économes en carburant font un malheur à la faveur du choc pétrolier de 1973.

Avec ses chaînes de montage universelles qui permettent de fabriquer plusieurs modèles, le constructeur parvient à s’ajuster rapidement aux fluctuations de la demande. […]

La N600 fut introduite aux États-Unis en 1969 en tant que modèle 1970, et a été la première automobile Honda à être officiellement importée aux États-Unis. [ + ]

Imported Car Show (1958)

Le 9 janvier 1958, Nissan et Toyota présenteront leurs voitures aux États-Unis pour la première fois à l’« Imported Car Show » de Los Angeles.

Alors que certaines Datsun, le nom commercial de Nissan, et certaines Toyota sont rentrés chez eux avec des militaires au début des années 1950, c’était la première fois que les deux sociétés présentaient officiellement leurs voitures au public américain.

Les véhicules présentés comprenaient une Datsun-1000 et une Toyota Toyopet Crown.

Bien que Toyota ait ouvert une concession à Hollywood en octobre de l’année précédente, les ventes n’ont commencé qu’après l’exposition.

Toyota a constaté que ses voitures petites et peu puissantes n’étaient pas populaires et est retourné à la planche à dessin. Les voitures Datsun, en revanche, étaient équipées de moteurs plus puissants et leur popularité n’a cessé de croître.

Ray Lemke a ouvert la première concession Datsun américaine le 8 octobre 1958 à San Diego. Les premières Datsun à atteindre les côtes américaines étaient équipées d’un moteur de 48 ch et d’un levier de vitesse à colonne à quatre vitesses.

1974

En 1974, les importations représentaient près d’une voiture sur cinq vendues dans le pays (U.S.A.).

Visited 169 Times, 1 Visit today

Auteur : CASCARET

Créateur du site.
Actuel technicien Tokheim et anciennement chez Lantzerath.

Vous aimerez surement