Mercedes Benz : les origines – 1887

La plus célèbre firme automobile du monde a vu le jour en France, un peu par hasard, sur la côte d’Azur à la fin du XIXème siècle. décennies, des inventeurs des quatre coins du globe ont cherchés à innover dans l’automobile.

Gottlieb Daimler

Gottlieb Daimler
Gottlieb Daimler

Gottlieb Daimler (Gottlieb Däumler à l’origine) (17 mars 1834 – 6 mars 1900) est un ingénieur allemand en mécanique.

Inventeur de génie des premiers moteurs à essence fonctionnels industrialisables de l’histoire de l’automobile (moteur Daimler Type P), il est également le fondateur de la marque de moteur et d’automobile allemande Daimler-Motoren-Gesellschaft (rebaptisée Daimler-Mercedes-Benz après fusion avec Benz & Cie de Carl Benz en 1926).

Constructeur de moteur Deutz AG

Il commence à travailler comme apprenti en mécanique dans divers industries, dont Armstrong Whitworth à Graffenstaden en Alsace, avant de reprendre des études d’ingénieur en 1857 à l’école polytechnique de l’université de Stuttgart. Il se lie d’amitié à vie en 1865 avec son compatriote inventeur et futur associé Wilhelm Maybach.

En 1869 il obtient un emploi comme dessinateur industriel chez un constructeur de moteur industriel allemand de Karlsruhe, dirigé par l’ingénieur inventeur de moteur à combustion et explosion industriel Nikolaus Otto. Il participe (avec son ami Wilhelm Maybach qu’il fait embaucher) à la conception d’un moteur industriel à gaz d’éclairage. Il devient directeur technique trois ans plus tard, en 1872, et s’associe alors avec son ami Nikolaus Otto pour fonder Deutz AG, industrie de moteurs à gaz fixes.

Inventeur indépendant

En 1882, il quitte Deutz AG avec Wilhelm Maybach pour créer un atelier bureau d’étude indépendant en 1884 à Cannstatt – Stuttgart (actuel musée Daimler de Stuttgart) avec le montant du capital de ses parts de Deutz AG, où ils inventent leur moteur Daimler Type P (premiers moteurs pour véhicules industrialisables du monde, à gaz monocylindre, amélioration du moteur à quatre temps de l’ingénieur inventeur français Alphonse Eugène Beau de Rochas, mise en œuvre par Étienne Lenoir).

À partir de 1885, ils motorisent avec succès toutes sortes de prototypes de véhicules de terre, de mer, et du ciel, avec leur moteur à gaz monocylindre (première moto Daimler Reitwagen (1885), première voiture Daimler Motorkutsche (1886), premier bateau Daimler boot Neckar (1886), premier ballon dirigeable Daimler motorisé (1888), traîneau, tramway, pompe à incendie…).

Moteur Daimler Type P V2 essence, 1889, Musée Mercedes-Benz de Stuttgart
Moteur Daimler Type P V2 essence, 1889, Musée Mercedes-Benz de Stuttgart

En 1887Gottlieb Daimler dépose un brevet pour son nouveau moteur Daimler Type P à essence de 2 cylindres en V (premiers moteurs à essence de l’histoire, dérivé du précédent) avec lequel il motorisera en 1889 le prototype Daimler Stahlradwagen (première voiture à quatre roues à moteur à essence, carburateur à gicleur à essence de l’histoire de l’automobile, après le Tricycle Benz 1 de 1885 à trois roues et à éther de pétrole de Carl Benz).

Des origines méditéranéennes

En 1887Gottlieb Daimler prend contact avec Emile Levassor, associé à René Panhard, et lui confie la fabrication de son moteur.

1887 : Rencontre entre Gottlieb Daimler et Emile Levassor associé à René Panhard. (© mercedes-benz.fr)
1887 : Rencontre entre Gottlieb Daimler et Emile Levassor associé à René Panhard. (© mercedes-benz.fr)
Photo: Emil Jellinek and sa fille Mercedes
Photo: Emil Jellinek and sa fille Mercedes

Dans le même temps, un homme d’affaires autrichien résidant à Nice , Emile Jellinek, s’intéresse beaucoup à l’extraordinaire découverte de Daimler. (Il visitera même, en 1897, les usines Daimler Motoren Gesellschaft de Cannstatt près de Stuttgart.)

En effet Emile Jellinek, passionné d’automobiles, organise plusieurs courses dans la région de Nice. Le 21 mars 1899, à l’occasion du rallye Nice-Magagnon-Nice, Emile Jellinek mise sur sa Daimler qui prend pour la première fois le départ et la surnomme « Mercedes » , le prénom de sa jeune fille âgée de onze answiki. En empruntant le pseudonyme de sa fille, il venait de signer sans le savoir l’acte de naissance d’une marque automobile de réputation internationale.

Emil Jellinek

Emil Jellinek en tenue de consul. (© Wikipédia)
Emil Jellinek en tenue de consul. (© Wikipédia)

Emil Jellinek est né dans le royaume de Saxe à Leipzig en Allemagne, fils du Rabbin Talmudiste Cabaliste, Adolf Aaron  Jellinek et de Rosalie Bettelheim (Rabbanit, érudite en Thora ) d’origine tchéco-hongroise.

Dès 1856 les parents d’ Emil  Jellinek  s’installent Vienne. Emil a 2 frères dont Emil et Georges qui seront juristes. A 17 ans Emil Jellinek commence à travailler pour une compagnie ferroviaire.

À la demande du consul austro-hongrois, grâce aux relations de son père  le Consul austro-Hongrois sollicite ses services au Maroc. il part s’installer  au Maroc à Tanger et puis a Tetouan où il épouse Rachel Goggeman fille de Meriam  Azoulay  qui lui donna une fille, Adrienne Manuella Ramona « MERCEDES » née en 1889, son prénom sera la marque de voiture la plus vendue au monde. Il s’installa à Alger, puis Oran il y fait fortune dans les affaires en travaillant pour une importante compagnie Française d’assurance de courtage.

Plus tard il fut nommé Consul de l’empire austro-hongrois à Nice. Il s’installe  dans sa somptueuse villa « Mercedes » au 57  promenade des Anglais à Nice. Il se passionne pour la grande aventure des pionniers de l’automobile. Chaque année, à Nice, au mois de Mars, il organise des speeds-week attirant de nombreux membres de la haute société locale.

Cette Daimler fut exposée pour la première fois à Paris en 1889. Son moteur fut produit sous licence Daimler par Panhard & Levassor et Peugeot.

En décembre 1900, DMG (Daimler-Motoren-Gesellschaft) livre à Emile Jellinek une voiture avec un nouveau moteur de 35 chevaux. Ce sera la première Mercedes.

Dépot de la marque

Première Mercedes Simplex de 1902 (© jforum.fr)
Première Mercedes Simplex de 1902 (© jforum.fr)
En 1902, le nom de la marque est déposé.  Emile Jellinek déposera et protègera officiellement et légalement la marque commerciale Mercedes (sans accent) et signe un « contrat d’exclusivité commerciale » pour les automobiles Daimler Motoren Gesellschaft pour l’Autriche-Hongrie, la France, la Belgique et les États-Unis puis commande des modèles par centaines. Il fait légalement modifier son nom en « Emil Jellinek-Mercedes ».

Il fait construire par Paul Daimler et Wilhelm Maybach de Daimler Motoren Gesellschaft les premières série de voitures de tourisme Mercedes Simplex et entre au conseil d’administration de Daimler Motoren Gesellschaft. (Panhard & Levassor est alors détenteur des licences Daimler pour la France et engage des poursuites judiciaires contre Jellinek qui vend des Daimler sous le nom de Mercedes).

C’est ainsi que débuta l’histoire de la marque Mercedes.

Visited 222 Times, 1 Visit today

CASCARET information

Vous pourriez aimer...