Libre service (USA) – 1947

La Hoosier Petroleum Co., qui compte 20 magasins, essaye le libre-service en 1930, mais le commissaire des incendies de l’État l’a arrêté, le qualifiant de risque d’incendie.

Los Angeles, Californie - 1947

C’est en 1947 que Frank Ulrich ouvre la première station-service moderne en libre-service, au coin de Jilson et Atlantic à Los Angeles, en Californie. Avec le slogan «Économisez 5 cents, servez-vous, pourquoi payer plus ?». Il incita et normalisa l’idée du libre-service dans une société de services auparavant gant blanc.

Bien qu’il ait fait face à un grand scepticisme au départ, la station d’Urich vend plus de 500 000 gallons (env. 1892700 litres) dès le premier mois. Pour le contexte, une station-service californienne typique vend maintenant environ 30 000 gallons par semaine. Urich ajoute à l’excitation en faisant entrer des camions-citernes vides dans la station, donnant l’impression que l’offre était constamment renouvelée pour répondre à la forte demande.

Un certain nombre d’autres stations indépendantes commencent à offrir le libre-service, principalement en Californie, dans le sud-ouest et le sud-est, mais le nombre total de stations offrant le libre-service reste inférieur à 3 000 jusqu’au début des années 1970.

Le libre-service moderne en Amérique

Le libre-service moderne a débuté en 1964 avec l’introduction du ravitaillement à distance ; un préposé n’était plus nécessaire pour réarmer les pompes après chaque transaction. Aujourd’hui, il est disponible dans 48 États.

Le New Jersey et l’Oregon n’ont toujours pas rendu ce fonctionnement en libre service possible exigeant un service complet ; la loi du New Jersey a été promulguée en 1949 ; celle de l’Oregon en 1951.

Visited 182 Times, 1 Visit today

CASCARET information

Vous pourriez aimer...