L'Auto Wash Bowl à Chicago

Créé en 1921, par Carl Bohland, l’Auto Wash Bowl (la cuvette de lavage), fut parmi les premiers systèmes automatiques de lavage. Un concept qui fut très vite dépassé.
L'Auto Wash Bowl à Chicago
Carl Bohland a breveté la cuvette de lavage automatique en 1921. Son idée était de faire rouler les voitures dans une grande cuvette en béton remplie d’eau. Après avoir fait le tour de la cuve plusieurs fois, les voitures seraient propres. Ou, du moins, plus propres.

Un nouveau type de lave-auto

Voici une photo datant de 1924 et montrant un nouveau type de lave-auto qui se trouvait à l’angle nord-ouest de la 42e rue et de la South Michigan Avenue.

Il y avait au moins une autre cuvette de lavage automatique à Chicago – le concept est en fait né à St Paul, dans le Minnesota. Il a été breveté en 1921 par l’inventeur C.P. Bohland, qui a ouvert deux établissements à St. Paul. Il a conçu la cuvette («BOWL”) comme un moyen facile de nettoyer la boue sous les voitures. À l’époque, les routes étaient souvent non pavées et boueuses, et la boue s’accumulait sous les voitures et les roues, mais un petit tour dans l’ingénieux Auto Wash Bowl permettait de s’en débarrasser.Conduire une voiture avec des roues à rayons en bois de style artillerie dans le Bowl avait également l’avantage de garder les rayons serrés.

Le concept

Le bol en béton strié de près de 80 pieds (env. 25m) de large mesurait environ 16 pouces (env. 40cm) à son point le plus profond au centre.

Les clients payaient 25 cents , soit environ 3,27$ (2,70€) aujourd’hui, à un préposé qui attachait une housse de protection en caoutchouc sur le radiateur.

Les clients entraient ensuite dans le bol par une rampe et conduisaient leur voiture autour du bol à une vitesse d’environ 10 miles à l’heure (env. 16km/h). Les crêtes dans le béton faisaient vibrer la voiture et l’eau, créant un mouvement d’oscillation qui aidait à enlever toute la boue du châssis et des roues.

Le processus durait environ trois ou quatre minutes. La voiture sortait ensuite de la cuvette où les clients qui souhaitaient un lavage complet pouvaient entrer dans l’une des baies où le reste de la voiture serait nettoyé.

Un samedi très chargé, environ 75 voitures par heure faisaient un tour dans la cuvette de lavage.

Une fois que l’idée s’est avérée fructueuse à Saint-Paul, le titulaire du brevet a commencé à faire de la publicité dans d’autres villes pour franchiser l’opération.
Le premier Auto Wash Bowl de Chicago a été construit par un habitant de Chicago nommé C.G. Burkhartsmeier à l’angle sud-est de Diversey et Elston, dans le quartier nord de la ville. Burkhartsmeier a acheté les droits en 1924 et a construit son bol et sa station-service au coût de 20 000 dollars, soit env. 305 944$ (env. 252 416€) aujourd’hui.
Remarque amusante : l’architecte en chef, William C. Presto, était un ancien employé de Louis Sullivan qui s’est plus tard fait connaître en donnant à ce pauvre Sullivan sa dernière commande, en concevant la façade du magasin de musique Krause à Lincoln Square et le bâtiment Art Déco somptueusement décoré au 6424 N. Western.
Publicité Auto Wash Bowl

La fin d’une aventure

Malheureusement, la cuvette pour lavage de voitures n’a été qu’une nouveauté de plus au fur et à mesure de l’évolution de la technologie du lavage de voitures.

Bohland a réussi à ouvrir quelques cuvettes de lavage automatique. Le problème était, cependant, que sa technique ne nettoyait vraiment que le dessous des voitures.
Au fur et à mesure que les conditions routières se sont améliorées, la cuvette de lavage automatique est devenue moins utile.

en 1926), la cuvette de lavage du côté nord a été achetée par un agent immobilier local, la cuvette de lavage du côté sud a disparu dans les années 30 et la cuvette de lavage automatique s’est retrouvée à l’abandon.

A découvrir :

A découvrir sur le site